25 septembre 2006

Couleurs

Hier, à l’heure où j’écrivais mon billet précédent, retentissaient dans le lointain les premiers coups de fusil….passant ma tête par la fenêtre pour tenter de situer l’ennemi (faudrait pas qu’il vienne mettre un pied dans mon jardin)… que vois-je dans le champ d’à côté ? …
Un grand inquiet….


Finalement, en descendant plus tard, je le retrouverai dans le jardin près de l’abreuvoir…
Mais le jeune homme est très méfiant et aux moindres mouvements, le voilà galopant…

Il s’éloignera bientôt dans les fourrés…

Et ce matin, qui vient rendre visite à mon amoureux ???

Des assoiffés !

Ils sont vraiment magnifiques !

Craintifs mais pourtant téméraires, ils s’approchent de la vitre…

Quelqu’un d’autre aussi …

Ils semblent apprécier cette collation…

Et l’un deux joue même à l’équilibriste…

Comme hier, ils partiront dans la haie vive…

Au soir, le ciel jaloux de leurs plumages voulut montrer que, lui aussi, il pouvait s’habiller de couleurs chatoyantes…

9 Comments:

Anonymous kopsi said...

Vraiment magnifique!!

25 septembre, 2006 19:22  
Anonymous MLA said...

C'est vrai, et je vais le dire aussi tes images de ce ciel d'automne et de ces oiseaux sauvages sont vraiment magnifiques ! Quant aux chasseurs se sont eux les "sauvages", et dire qu'ils osent prétendre qu'ils "aiment" la Nature !

25 septembre, 2006 20:02  
Anonymous Thierry said...

Ton jardin se transforme petit à petit en arche de Noé (des vaches, des chats, des perdrix, des faisans... Pas tous en même temps, d'accord, mais à quand les grands fauves et les éléphants ?) !
Je suppose qu'à cet endroit du jardin, et à cette heure de la journée, le ciel se reflète parfaitement dans la fenêtre, ce qui doit inciter les oiseaux à s'approcher si près de ta maison.
Il y a peu, ce sont deux jeunes chevreuils jouant dans les vignes que j'ai surpris malgré moi lors d'une promenade juste avant la tombée du jour. Ils ont bondi, à moins de dix mètres, pour s'enfuir avec une grâce aérienne jusque dans un petit bois tout proche. Des rencontres inoubliables dont je ne me lasse jamais.
Comme au moment de la visite des perdrix, les photos que tu as faites de ces deux faisans sont superbes... et Miss Gabbelette à l'affût est vraiment trop drôle ! :-)) Mais ce sont tout de même des proies un peu grosses pour elle, non ?
Bravo pour ces images !

25 septembre, 2006 21:44  
Blogger Gabbel said...

Kopsi > Merci :-)
MLA > Oh MLA, je suis heureuse de savoir que tu passes encore par ici :-)
Thierry > C'est vrai que c'est une véritable ménagerie ici mais quel bonheur ! Et j'ai hâte de voir l'hiver arriver pour ouvrir le bar !
Les rencontres que tu décris son toujours les plus belles ... soudaines et éphémères... comme une suspension dans le temps…
PS : A noter que les photos des faisans ont été prises par mon amoureux … je faisais encore dodo ;-)

26 septembre, 2006 00:39  
Anonymous Baïlili said...

Ce week-end, j'ai aussi entendu les premiers coups de feu des chasseurs, ils m'ont même réveillée... Grrrr !!!
Les faisans ont bien compris que leur heure était venue, alors ils se réfugient chez toi. Protège les, s'il te plaît !
L'année dernière, j'ai dû piler sur la route parce que M. le Faisan traversait tranquillement ! Sous le coup de l'émotion, je n'ai pas eu la présence d'esprit de sortir mon appareil !

26 septembre, 2006 00:59  
Anonymous Saturnas said...

Et encore de la volaille ! En fait je suis sûr que c'est des poulets qui ont trouvé des déguissements, tout ça pour passer sur Internet. Sont malin ces bestiaux...
J'imagine Gabbel sauter sur un faisans, tu rejoues les jeux du cirque ? Hu hu !

26 septembre, 2006 09:10  
Anonymous dieudeschats said...

Uh uh, j'adore le chat qui essaie de s'approcher en douce :-D

27 septembre, 2006 10:31  
Anonymous speedy80 said...

j'aimerais bien habiter chez toi, avec tous ces visiteurs non communs! et Gabbel est vraiment tordant ;-)

27 septembre, 2006 11:08  
Anonymous xtof said...

moi aussi j'aimerai bien habiter dans ta maison du bonheur... que c'est beau... paisible... dire que cette beauté de la nature va être brisée par ces cons de chasseurs... j'ai grave les boules quand je vois de si belles photos... peut être demain ils ne seront plus... tristes nouvelles...

27 septembre, 2006 14:31  

Enregistrer un commentaire

<< Home

F