18 février 2007

Rencontre, découvertes et douceurs...

Allez, j’avoue, je suis une cachottière …je suis partie avec mon amoureux me balader deux jours et je ne vous ai rien dit … je sais c’est maaaaaal et ce n’est pas dans mon habitude mais il faut dire que nous ne devions nous échapper que pour un jour et demi et puis vous auriez dit "Quoi ! Encore une escapade ! Mais tu ne fais que ça !" … c’est vrai, c’est vrai mais j’ai mes raisons que vous découvrirez en temps voulu.
Or donc, je me suis échappée en Anjou jeudi et vendredi… pourquoi Angers et sa région ?
Parce que… Oui je sais ce n’est pas la meilleure explication… alors peut-être aussi parce que je devais remettre un p’tit présent à mon 20.000ème visiteur (chose promise, chose …) et comme il est du coin, j’ai eu l’avantage de le lui remettre en mains propres.
Bref, commençons par le commencement !
Nous partons donc vers Angers mais avant de l’atteindre nous découvrons un peu la région, ses villages et …ses nombreux châteaux !
Bon sang qu’est-ce qu’il y a comme châteaux !
Après quelques heures de route, nous faisons une première pause dans le joli village de Sainte-Christine.
Evidemment l’église ne nous échappe pas.

Pendant mon petit somme au soleil dans la voiture, mon amoureux découvre les environs avec ses habitants bouclés…
Le bonheur est dans le pré … ce n’est pas une légende. Au loin se découpe la silhouette du château du Martreil. Si nous en avons l’occasion, on repassera au printemps car on peut visiter son parc arboré.
Nous continuons notre route et découvrons la jolie ville de Chalonnes en bord de Loire. Et toujours ces magnifiques maisons bourgeoises… j’adore ! Il semble que le niveau de la Loire est assez élevé… Et le courant impressionnant forme des tourbillons… Brrr, tenons-nous bien pour faire la photo :-) Mais ne tardons pas à présent … on nous attend !
Sur la route sinueuse, soudain une chapelle… Je n’en ai pas trouvé le nom et impossible de s’y arrêter car elle est vraiment nichée dans une épingle à cheveux.
Un peu plus loin, nous admirons le panorama de la Haie LongueEffectivement, la Loire est envahissante… A côté de la plaque nous expliquant ce que nous voyons, un joli poème :
« Des maisons sont couchées sur des enfances basses
Pleines de géraniums et de bouquets chanteurs
Au creux de la vallée ce sont des trains qui passent
Et le convoi des solitudes sans chaleur.

Mais près d’ici la bonne auberge, la tonnelle
Où volètent les mains fluviales, les prénoms
Aimés ; et sur la table ronde qui chancelle
Un verre vide avec des larmes dans le fond. »
René Guy Cadou
Derrière nous, un belvédère à la mémoire de René Gasnier… Allons, assez trainé ! En route ! J’ai une petite douceur à livrer !
Le nom des rues m’inquiète... aurions-nous un peu trop roulé ? Nous arrivons finalement à bon port pour une rencontre blogesque…
Ce fut une douce et belle fin d’après-midi et un joli début de soirée…
J’y ai fait la connaissance d’un garçon charmant (et pour les bien-pensants, je signale tout de même que nous étions tous les deux accompagnés ! Tssss), nous avons beaucoup parlé, échangé nos idées sur le monde des blogs et de mon côté, j'ai été très heureuse de rencontrer un lecteur, de découvrir la vision qu’il avait de mon blog et l’idée qu’il se faisait de la personne cachée derrière.
Nous avons également échangé des douceurs … sirop de Liège (non, je n'ai pas d'actions) pour lui et …les chocolats de Bridget Jones pour moi !!
Rappelez-vous : dans le premier Bridget, la pauvre fille décide de préparer son repas d’anniversaire et elle réalise ainsi une soupe bleue… Et bien j’ai reçu des chocolats de la même couleur !!
Plus sérieusement, ce sont des quernons, une spécialité de la région.
Ils sont composés de nougatine caramélisée aux amandes et aux noisettes, enrobée de chocolat bleu imitant la forme et la couleur des ardoises qui couvrent les maisons de la ville.
Et pourquoi "quernon" ? Car le Quernon est un morceau d’ardoise. L’ardoisier angevin fend le quernon pour en extraire les ardoises qui, en Anjou, recouvrent le toit des maisons.Et je peux vous assurer d’une chose … c’est un délice !!!
Nous avons encore beaucoup papoté, bu du thé blanc (je ne connaissais pas), ri, parlé de ma Belgique et du bon chocolat et surtout, surtout, promis de nous revoir car c’est avec le sentiment de ne pas s’être tout dit que nous avons quitté nos hôtes… encore mille mercis pour ton accueil...Thierry :-)
Un mini détour par Angers en fin de soirée, nous permet de découvrir une ville chaleureuse et vivante : un jeudi soir il y a encore énormément de monde aux terrasses des cafés ! Le lendemain nous poursuivons notre route…
Et toujours ces châteaux …ou ce qu’il en reste :-) Ici le château de Gilles de Rais Construit initialement au Xème siècle, le château fut détruit par Louis XI et reconstruit au XVIème siècle, puis démantelé lors des guerres de religion. Les vestiges du château sont le dernier lien avec Gilles de Rais, personnage devenu célèbre sous le nom de Barbe Bleue dans les contes de Perrault. Brrr, avec ces choucas tournant autour, il n’est pas très accueillant … Et en couleurs inversées encore moins… Un peu de douceur serait la bienvenue … nous rentrons dans une boulangerie et nous y découvrons une autre spécialité de la région : les bottereaux. Les bottereaux ressemblent à des crêpes, préparés à la mi-carême. C'est un genre de beignet qui porte un autre nom suivant la région (bugnes en Bourgogne, oreillettes en Provence...). La coutume des beignets remonte au temps des Romains. On les prépare soit sucrés, salés ou fourrés.
Le boulanger (trèèèèès charmant … ben quoi ? Comme dirait mon collègue « ce n’est pas parce que tu es au régime que tu ne peux pas regarder la carte des desserts »), le boulanger, donc, nous en propose deux sortes : nature et légèrement briochés … nous prenons des deux :-)
Au final, ce n’est pas mauvais mais c’est assez bizarre comme impression car on pense mordre dans un beignet et en fait la pâte est différente. A choisir, je préfère les briochés (mais pour une habitante de Saint-Brieuc c’est normal !).
Assise dans la voiture, dégustant les botteraux, je me sens observée … Bingo !Petit arrêt, dans la jolie église Saint-Pierre de Villemoisan... et là, soudain, au sortir de l’église… que vois-je au loin dans le ciel … Une apparition !Je vous rassure, je ne suis pas rentrée dans les ordres pour autant :-)
Et en cherchant sur le net, j’apprendrai que ce n’est pas Jésus mais une statue de la Vierge Marie, dressée sur un ancien moulin dont le toit a été transformé en dôme en 1892.Nous retournons sur Angers car nous avions eu l’œil attiré par la fameuse cathédrale Saint-Maurice, la veille.La première église d'Angers date du IVe siècle. Elle est dédiée à la Vierge. Lorsque Saint-Martin offre à Angers des fioles contenant le sang de martyrs, parmi lesquels on trouve Saint-Maurice, la cathédrale change de titulature, après une période de coexistence entre les deux patronages.
Dominant la rive gauche de la Maine, elle se dresse en haut d'un escalier monumental.Le haut du massif se compose d'une galerie de huit niches abritant des statues de chevaliers.Le tympan du portail est consacré à l'Apocalypse. On y voit le Christ entouré du tétramorphe.Nous entrons pour y découvrir un orgue gigantesque !Les plus anciens documents relatifs au grand orgue de la cathédrale d’Angers remontent à 1369.
Le vénérable buffet est remplacé au XVIIIème siècle par la boiserie actuelle, commandée en 1742 à Louis Hamon et exécutée, suite à la faillite de ce dernier, par Pierre-Étienne Surugue. La partie instrumentale, restaurée par Jean Dangeville, comportait alors 47 jeux. L'instrument fut reçu le 10 mai 1748.Cet orgue traversa sans dommages la Révolution, puis survécut au long des années, grâce aux travaux menés par divers facteurs : Christian Nyssen, Louis Lair, les frères Claude...La tribune ainsi que le buffet ont été classés monuments historiques en mars 1977.Nous reprenons la route en début d’après-midi ... au départ nous devions rentrer dans nos pénates mais notre hôte de la veille nous a parlé d’un joli village… poussé par la curiosité nous décidons de nous y rendre…
Et toujours ce doute qui m’assaille, n’aurions-nous pas roulé un peu trop ? Nous quittons l’Anjou pour entrer au pays du muscadet… hmmmmm ! Que j’aime cette région !
Il y a moins de maisons cossues mais toujours quelques châteaux…
Nous nous arrêtons pour photographier l’un d'eux … Quand soudain je lis la pancarte …Mince, on vient de mettre la main sur le château de Cendrillon !!
J’ai cherché des infos mais le seul lien que je pouvais vous indiquer est celui d’un site parlant des affinités politiques trèèèès droitières du propriétaire… hmmm Cendrillon aurait-elle oublié ses origines ;op ??
Nous arrivons à destination : Clisson.
L’accueil y est chaleureux…Les petites rues et le temps très doux nous poussent à flâner…On y découvre les halles classées datant du XVème siècle…Au détour d’une rue se dessine le château…L’église Notre-Dame veille sur une jolie place aux airs d’Italie…
Heureusement que nous pouvons jouer avec l’intensité de la lumière et ainsi découvrir la jolie fresque ! Merci le numérique ;-)Le soleil se couche doucement, nous n’avons que le temps de passer devant les murailles…Il faut rentrer mais une faim se fait sentir … Un restaurant propose une spécialité …ardéchoise : la crique, une fine galette de pommes de terre croustillante … miaaam
En plus, les noms sont rigolos.Ce sera une courtisane pour mon amoureux et une forestière pour moi.Très bon mais j’ai trouvé le prix un peu excessif pour des patates.
Allons, il est vraiment temps de rentrer, Gabbel doit nous attendre et même si elle me manque, j’irais bien faire un gros câlin à ce nounours …Nous arrivons Gabbel… mais nous reviendrons très certainement pour terminer notre visite d'Angers et de Clisson et car, dans la région, il y a des gens précieux ;-)

PS : Merci pour leur aimable autorisation de lien et d’utilisation photo :
Soiz’ pour la recette des bottereaux et Ninnie pour sa soupe bleue …soupe qui existe réellement et qui semble délicieuse !

19 Comments:

Anonymous Myriam said...

Belle ballade, beaux chateaux, belle rencontre avec ton bloggeur Thierry, et pour nous gâter de superbes photos.....
Les chocolats bleus! Mazette, Tintin et son orange bleue peut aller se rhabiller :-))

19 février, 2007 22:49  
Anonymous raymonde said...

Vraiment superbes tout ce paysage. Thierry aussi est un petit cachottier. Hier, à l'annonce de ton billet :

"Thierry a dit...
Tout cela dans un même billet ?
Houlaaa, que d'aventures !...
Vivement demain !!!!"

Oh là là ! le chocolat bleu ! Quel bleu ! Et j'avais reconnue la photo de la soupe bleue de Ninnie. Encore quelque chose du Canada...

20 février, 2007 03:29  
Anonymous Thierry said...

C'est drôle et très agréable à la fois de voir la région où je vis ainsi racontée et photographiée. La redécouvrir à travers d'autres yeux, et d'autres impressions, s'avère très instructif.
Merci pour ta (votre) visite rafraîchissante à tous points de vue ! Ce jour-là, j'ai (nous avons) fait la connaissance de personnes de grandes qualités dont nous gardons un chaleureux souvenir. C'était donc un jour de chance.
...
Raymonde > J'étais loin d'imaginer que le billet de Gabbel parlant du château de Cendrillon, de Bridget Jones et de Jésus serait aussi celui dans lequel notre rencontre serait évoquée (il fallait oser de tels raccourcis, Gabbel l'a fait !). Notre Fournisseuse officielle en Sirop de Liège (miam !) a manifestement bien l'art du suspense dans la peau, et sait très bien ménager ses effets ;-) ! A propos du succulent sirop de Liège, les tartines de chèvres chauds accompagnées de salade et de noix, le tout sous un filet de sirop de Liège chaud sont effectivement un véritable délice !

20 février, 2007 08:16  
Anonymous dieudeschats said...

L'Anjou, j'y suis passée en coup de vent l'année passée, c'est vrai que ça m'a paru un super coin à visiter (et à vivre !) Alors si en plus y a des chats... ;-)
Tiens en passant, tu ne connais pas les "gayettes" ? Ce sont des chocolats bleus qui ressemblent étonnamment à des morceaux de charbon !! C'est assez réaliste, c'est nivellois et c'est délicieux :)

20 février, 2007 09:27  
Anonymous dieudeschats said...

Ah oui j'ai oublié de te dire : j'ai beaucoup aimé la photo avec l'arbre sur la muraille...
Tu habites à Saint-Brieuc ? Je vais être à 50 km de là à Pâques !

20 février, 2007 09:30  
Anonymous speedy80 said...

quelle jolie escapade! vous avez bien fait, faut pas se priver dans la vie ;-) très belles photos, ça donne envie de prendre le volant pour y aller enpourdevrai! me réjouis de passer par chez toi à la fin de l'été pour faire le paparazi des paysages!!!
le chocolat bleu, il m'emballe bien! j'irais bien en goûter sur place :-)
et tout comme moi, tu croises souvent des chats dans tes promenades :-)

@ Dieudeschats: moi je connais les gayettes! quand j'étais petite j'en recevais à la fête des rois en Espagne, je l'appelais du charbon ;-)

20 février, 2007 10:43  
Anonymous mariebruxelles said...

Merci pour ce très beau reportage.
Tu devrais demander à la siroperie Meurens de te verser des commissions, avec toute la publicité que tu lui fais. ;-))

20 février, 2007 11:14  
Anonymous raymonde said...

T'as pu remplir la fiche de Thierry des deux côtés ??? As-tu pu valider l'info : "Thierry a un chien" ...

20 février, 2007 15:11  
Blogger Regardeuse said...

Quel bonheur de lire ce billet... J'ai pris mon temps. J'ai savouré. Merci mille fois
ps : je vous envie (joliment) ;-)

20 février, 2007 17:42  
Blogger Gabbel said...

- Myriam > Mais z ‘alors … les chocolats bleus belges ce sont les orangettes ?
- Raymonde > Mais tu es sur tous les blogs de cuisine, c’est pas possible ! ;-)
- Thierry > Tout pareil :) … heuu oui parler de Jésus, de Cendrillon et de toi dans un même billet, hihihi c’est vrai que j’ai fait fort MDR !
Oula, ne parle pas de cette recette ici ou tu vas avoir la visite de Maman !
- Déesse > Ah ? non je ne connais pas ... encore une excuse pour faire une visite à mon plat pays !
- Speedy > Mais quelle honte ! Une Suisse qui connaît les gayettes et pas une Belge !
Prépare ton appareil et des piles car tu ne vas pas arrêter de mitrailler fin de l’été ! :)
(je ne t’oublie pas)
- Marie > …j’enverrais bien un lien de mon blog juste pour le fun ;-p
- Raymonde > ce n’est pas une fiche c’est un classeur entier ! MDR
Et pour le chien … « Ici Londres, les chocolats sont bleus, je répète : les chocolats sont bleus »
- Regardeuse > Toulouse n’est pas le bout du monde… ;-)

20 février, 2007 18:39  
Anonymous soiz' said...

Coucou
Ton billet est merveilleux. Les photos sont superbes et j'admire le temps que tu as du passer à la faire. Et puis, c'est ma région, j'habite à 18 kilomètres de Clisson donc la prochaine fois, poursuit un peu ta route et passe boire un verre et manger un morceau à la maison. Bisous Soiz'

20 février, 2007 19:33  
Anonymous raymonde said...

La photo là, l'ombre dans l'eau, c'est encore madame qui a l'appareil...dans les mains ;-)
Bon, je sors et ne reviens pas sur ce billet :-(

20 février, 2007 19:41  
Blogger Beo said...

Dis donc: je viens de faire une magnifique balade, que c'est beau toutes ces régions, et les églises!

Je constate l'influence dans l'architecture de nos églises au Québec. Ton chéri te le mentionnes peut-être parfois?

Sinon... c'était un effet subliminal d'avoir la vidéo de Gabbel entre 2 orgues... et tout de suite après tu lui dis que vous rentrez!

Tu fais plus fort que fort!;)

20 février, 2007 20:56  
Anonymous Baïlili said...

Jolie escapade mais... tu aurais pû me dire que tu venais à Paris ! :-)))
Dommage pour le château de Cendrillon...

20 février, 2007 22:56  
Blogger Gabbel said...

- Soiz' > Je vais finir pas éditer un guide des tables d'hôte de la région !
Merci ! :-)
- Raymonde > Roooooo !
- Beo > Mon chérie est de Toronto mais c'est lui qui m'emmène dans toutes ces églises ;-)
- Baïlili > Ben, oui... une prochaine fois peut-être LOL !

21 février, 2007 01:05  
Blogger Beo said...

Oups: je voulais dire au Canada en entier et pas qu'au Québec ;)

21 février, 2007 18:13  
Anonymous Guess Who said...

Ahhh la douceure angevine ... après Tintin et les oranges bleus nous aurons Gabbel et les chocolats bleu (je ferai l'impasse sur la soupe...)

21 février, 2007 19:11  
Anonymous Thierry said...

Ceci n'a rien à voir avec le présent billet, mais je voulais juste te remercier encore pour la recette du Sheperd's pie que je viens de déguster pour la cinquième fois, et dont je ne me lasse pas. Cette fois, il était encore meilleur ! ;-)
Et, pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore, je vous invite à en consulter la recette dans le billet de Gabbel du 13 octobre 2006.
Voilà, voilà.

22 février, 2007 13:16  
Anonymous Nanoo said...

C'est trop fort!!!!!!!!!!!!!!! Figure-toi que nous étions à Angers nous aussi!!! Sur le chemin du retour, on s'y est arrêté pour pique-niquer!!! Sur ta photo prise aux pieds de la cathédrale avec le fleuve en contre-bas... et bé, on était garé là!! sur la rive d'en face!! C'est trop dingue de se dire qu'on aurait pu se voir!!!
J'ai été époustouflé par le château médiéval à côté de la cathédrale! Tu es montée en haut des créneaux? Nous, on a pas eu le temps, c'est bien dommage!!
Quant aux bottereaux, à Chateau-Guibert où nous avons passé notre semaine de vacances, ils appellent ça des tourtisseaux!!
Je te bizoote fort!

02 mars, 2007 17:47  

Enregistrer un commentaire

<< Home

F