15 octobre 2006

Cache-cache

Cette semaine, j’avais rendez-vous avec un conseiller de l’Anpe….
Pour les non-Français, 2 mots d’explication concernant cet organisme.
"L'Agence Nationale Pour l'Emploi est un organisme français créé par l'État en 1967 pour centraliser les offres et les demandes d'emploi, effectuer des statistiques sur le nombre de demandeurs d'emploi et gérer des centres de ressources pour aider les chercheurs d'emploi dans leurs démarches et leur parcours".
Cet organisme ne délivre donc ni allocation de chômage, c’est l’ASSEDIC qui s’en charge, ni RMI (Revenu d’Insertion Minimum) … bref elle ne donne pas de sous.
Or donc, j’ai appris que depuis le 5 mai 2006 une convention a été signée afin que l’ASSEDIC et L’Anpe fassent guichet commun dans le futur (un futur très éloigné apparemment).
Il faut aussi savoir que cette union engendre des remaniements au sein même de l’organisation de l’Anpe…ce qui explique cette entrevue vécue dans une autre dimension…
Je me rends donc à l’Anpe pour une entrevue, cette dernière a lieu car cela fait 3 mois que je suis inscrite … là il y a déjà un souci puisque cela fait bien plus de 3 mois …
Par contre, je me souviens très bien, le jour de mon inscription, d’une réunion commune avec d’autres nouveaux inscrits où il nous avait été expliqué que l’Anpe lançait un suivi personnalisé qui impliquait qu’après 3 mois, le chercheur serait vu par un conseiller, un conseiller qui sera le même tout le temps (apparemment une nouveauté), et qu’ensuite il y aurait un entretien tous les mois.
Suite à cette réunion et après avoir parlé, montre en main, 10 minutes avec une conseillère, j’ai suivi le fameux stage d’aide de recherche à l’emploi.
Stage qui m’a permis de "franciser" mon CV et de faire des rencontres.
Et ensuite je fus lâchée dans la nature…. A moi les annonces floues, les entretiens douteux et j’en passe … si j’ai d’ailleurs arrêté de vous en parler c’était bien pour cette raison.
Bref.
Me voici donc dans le bureau de cette charmante conseillère qui ne jettera pas un coup d’œil sur la classeur rempli d’annonces auxquelles j’ai répondu, aux lettres de refus, et aux nombreux listings créés par mes soins contenant une bonne 100aine d’adresses de sociétés auxquelles j’ai envoyé une lettre spontanée.
Elle regardera uniquement la liste des entrevues que j’ai obtenues mais ne me demandera même pas comment cela s’est passé, pourquoi je n’ai pas été retenue (heureusement d’ailleurs car ne recevant que des lettres impersonnelles de refus, je serais bien en peine de le lui expliquer).
A sa demande je lui explique où et comment je cherche et lui fais part de mon étonnement car depuis le début septembre, je ne trouve quasiment plus aucune annonce dans ma branche (le secrétariat commercial) sur le site de l’Anpe… et c’est là mes chers amis que nous rentrons dans la 57ème dimension … elle me sourit et m’annonce "c’est normal !! Elles sont cachées !!"


Si l’Anpe aide les personnes à la recherche d’un emploi, elle n’est bien entendu pas la seule, il existe des cabinets de recrutement, or ces cabinets sont devenus une vraie concurrence pour l’Anpe, ils ont donc instauré un nouveau système.
Ce système est établi dans mon agence (je ne sais pas si il l’est partout) depuis le début septembre (tiens, tiens, comme c’est bizarre… ça ne vous rappelle rien cette date ??), il consiste en la création d’un groupe de personnes qui s’occupent de toutes les annonces concernant le secrétariat (commercial, médical, polyvalent, …).
Ces personnes mettent en parallèle votre CV et les annonces qu’elles reçoivent.
Si une annonce correspond à votre profil, ils vous contactent par courrier ou par téléphone et vous demandent d’appeler l’employeur potentiel, ou bien ils faxent directement votre CV à ce dernier.
Ce qui veut dire :
1. Vous êtes tributaire de personnes qui décident pour vous si oui ou non vous convenez pour telle ou telle annonce.
2. Cette décision est prise à la lecture de votre CV qui, comme on nous l’a conseillé, est court, bref et concis
Ce CV convient donc pour répondre à une annonce que vous avez lue et avec une lettre de motivation détaillant un peu plus vos emplois, mais pas pour une personne qui ne vous connaît pas et ne connaît pas votre parcours dans les moindres détails, et qui va décider à votre place !
3. L’employeur reçoit bien souvent votre CV par fax … fini l’appréciation de la qualité de la présentation, de la couleur, du choix du papier pour essayer de sortir de la norme.
4. Et que dire de la disparition de la lettre de motivation ?? J’ai toujours essayé de personnaliser un minimum les miennes (même si ce n’est pas évident avec les annonces si peu détaillées), cela m’a permis de mettre l’accent sur telle ou telle expérience que je ne pouvais pas énumérer dans mon CV.

Conclusion, avant vous étiez tributaire d’un employeur potentiel et c’était à vous de le convaincre de vous étiez la personne adéquate pour le poste … maintenant, avant même d’envoyer votre CV, vous êtes tributaire de l’Anpe et de son filtre.



Et enfin … la cerise sur le gâteau … ce système instauré ne fonctionne bien entendu que si et seulement si l’Anpe a votre CV … ce qui veut dire que tous les gens qui n’ont pas encore été appelés par un conseiller et n’ont donc pas encore donné le leur sont en train de déprimer face à leur écran à la recherche de l’unique annonce de secrétariat du mois sans savoir qu’il y en a une, mais ailleurs …
Et si je vous rajoute une fraise en disant que l’Anpe a d’énormes retards sur leurs entretiens … moi j’ai perdu un mois mais combien pour d’autres ?
Depuis mon entretien la semaine dernière… pas de proposition de l’agence et rien sur leur site …
Alors vous qui passez par ici, qui bossez dans le secteur de Saint-Brieuc, si vous entendez parler d’une possibilité d’emploi, d’un poste, d‘un boulot, d’un job dans le secrétariat …contactez-moi via mon mail perso dans mon profil parce que je ne suis pas Madame Irma et je ne lis pas encore au travers du site de l’Anpe.

PS : Merci de ne pas hurler si vous travailler à l’Anpe… je ne dénigre en rien les personnes qui y bossent mais bien le système instauré.
Système qui est en route dans mon agence donc avant de vous ruer dans la vôtre en criant, renseignez-vous si il est en cours.



17 Comments:

Anonymous dieudeschats said...

La Belgique et la France rivalisent de surréalisme dis donc... oO
Je croise les doigts pour toi !

15 octobre, 2006 19:59  
Anonymous Saturnas said...

En Moselle je ne dis pas, mon frère pourrait sans doute faire quelque chose pour toi... mais c'est en Moselle.
Je sens que bientôt l'ANPE sera privatisé, comme une partie du service public alors il faudra peut-être payer pour trouver du boulot. Je sens que les années à venir vont être à exaltentes...

15 octobre, 2006 20:11  
Anonymous Anonyme said...

Ohé, ohé, les gens de St Brieuc et alentours l'appel est lancé...il ne vous reste plus qu'à bouger!et demander le CV....avec la lettre de motivation!

15 octobre, 2006 20:26  
Blogger Beo said...

Ouin.... galère!

15 octobre, 2006 21:24  
Anonymous Guess Who said...

Cacher les annonces aux postulants, même COurteline n'y avait pas pensé ...

15 octobre, 2006 21:39  
Anonymous Thierry said...

Il y a quelques années, j'ai vécu une galère assez proche de la tienne. Les règles n'avaient pas atteint ce niveau de complexité (stupidité ?), mais c'était tout comme.
As-tu fait des démarches auprès des agences de travail intérimaire ? A défaut d'une solution durable, c'est souvent un moyen d'intégrer des entreprises ou des sociétés et d'y laisser une sorte de "carte de visite" des compétences réelles qu'on peut leur apporter au cours d'une mission. C'est aussi une façon de (re)prendre confiance en soi après des mois de recherches infructueuses.
De plus, l'accueil des conseillers que j'avais rencontrés était beaucoup plus positif qu'à l'ANPE : dans cette dernière, mon profil était réduit à quelques mots-clés qui ne me convenaient jamais, tandis que dans les agences d'intérim, les conseillers cherchaient toujours à savoir jusqu'où il était possible d'étendre mes compétences.
A moins que tu l'aies déjà fait, ce qui est probable, et à défaut de connaître du monde dans ta région, je ne peux que te suggérer d'y réfléchir.
Courage (je sais que tu n'en manque pas) !...

15 octobre, 2006 22:15  
Anonymous raymonde said...

Les fonctionnaires, tous les mêmes (moi je peux le dire hihi). Je voulais te dire comme Thierry, tu commences par être temporaire dans une institution qui offre des postes permanents aux intérimaires, tu postules alors que tu es dans la boîte et c'est dans le sac. À moins que ça n'existe pas chez vous. Souvent ce sont des institutions syndiquéés.

Bonne chance, je connais personne à St- B... Saint quoi ?

15 octobre, 2006 23:57  
Anonymous Din-Diu said...

Un vaste sujet que l'ANPE ...

Les conseillers sont hélas souvent loin des réalité du marché de l'emploi.
Il y a quelques années, avec le service de diffusion de CV pour aider les chercheurs d'emploi, il fallait un CV en noir et blanc. Donc pour ceux qui avaient travaillé leur CV avec de jolis couleurs et dégradés, ils avaient à le refaire !

C'est vrai que l'ANPE n'est pas tout, et que la plupart des postes sont en dehors de celles référencées par l'ANPE. Il faut alors soit constituer un réseaux, ou penser à des solutions comme le temps partagé (entre plusieurs employeurs), ou être plus ou moins à son compte avec des systèmes comme les SCOP ou le portage salarial, ou faire appel aux agences d'intérim qui font de plus en plus office de simili ANPE, etc, etc, ...
Sans parler des ateliers CV, LM ou des bilans de compétence ...

Qui a dit que ce serait simple ?

16 octobre, 2006 00:22  
Blogger Gabbel said...

Déesse > Effectivement… surréalisme belge qui me valu un article dans la Libre Belgique à l’époque …la colère m’ayant poussée à écrire une lettre ouverte à tous les journaux belges.
Saturnas > Merci quand même ;-)
Anonyme > En plus il est très joli mon CV ! ;-)
Beo > Tu l’as dit… :-(
Guess > Je voudrais tout de même rencontrer le mec qui a eu cette idée …
Raymonde > Heuu je suis belge donc pas possible de devenir fonctionnaire en France.
Et on prononce Saint Brieu (sans le "c") ;-)
Din > Pas moi.

16 octobre, 2006 01:40  
Anonymous raymonde said...

Gabbel, je voulais dire, les gens au guichet, quand tu vas à cet endroit : des fonctionnaires. Et peut importe le pays, ils sont tous pareils. On se comprend
:--). Faut pas en dire trop au cas où ils passeraient par ici !!! Je ne parlais pas de toi !

Pour le fonctionnement de l'ANPE, Çam prendrait un tit cours, trop compliqué !
Bye

16 octobre, 2006 01:59  
Anonymous speedy80 said...

je te parle pas du système suisse …

16 octobre, 2006 09:05  
Anonymous kopsi said...

Moi aussi, je suis dans le même genre de situation et ce qui me révolte le plus, ce sont les délais entre deux rendez-vous! Je ne travaille plus depuis le 04/09 et je ne sais toujours pas si je vais avoir des indemnités, et l'ANPE est sensée me contacter vers le 18/12 pour me fixer un rdv. En attendant, on fait comment pour vivre???!

16 octobre, 2006 11:44  
Anonymous Anonyme said...

Et faire passer une annonce d'une page entière dans un journal local, avec un texte minimum avec comme fon un grand blanc, cela pourrait interpeller certains! Bon d'accord il y a le coût mais cela vaut la peine peut-être...ou alors le panneau routier, ne ris pas, je cherche à t'aider moi!!

16 octobre, 2006 14:14  
Anonymous Anonyme said...

Oups! fonD blanc

16 octobre, 2006 14:48  
Blogger Gabbel said...

Kopsi > A ta place, je n’attends pas leur appel, prends les devants !
Anonyme > Par le biais d’un précédent boulot, je connais le prix des annonces … qui est monstrueux ! De plus quand je vois le peu de retour (ZERO) que j’ai eu lorsque j’ai été publiée dans un journal belge il y a quelques années (et l’article, qui expliquait clairement que je cherchais du boulot, prenait la moitié de la page) … je préfère garder cet argent pour manger pendant 3 mois… (ceci dit sans vouloir être mélo)

16 octobre, 2006 16:53  
Blogger Dodinette said...

aillaillaille... que de souvenirs ça me rappelle ce genre de counneries âènnepéhèsques... tellement énervant que je crois que je vais me retenir, sinon je suis partie pour des plombes de squattage de tes commentaires. :0(

ha l'expatriation ! rien de tel !! :0D

16 octobre, 2006 19:31  
Anonymous sabine said...

et oui, le système devient ubuesque... mais c'est l'idéal pour le planter et pour s'en remettre définitivement au privé...
je n'ai rien contre le privé, mais attention ! à ceux qui critiquent le service public, je leur dis : profitez-en tant qu'il y a en un... car quand tout sera privé, vous n'aurez que vos yeux pour pleurer...
sinon, oui, l'anpe abuse... et malheureusement cela ne va pas en s'arrageant.
j'ai le sentiment que l'on va vers un système où l'inefficacité et la médiocrité vont se généraliser...
alors, sortons nos mouchoirs !

16 octobre, 2006 20:43  

Enregistrer un commentaire

<< Home

F