18 août 2006

Passage de fées à Paimpol

Aujourd’hui en route vers Paimpol et son premier Marché Médiéval et Féerique.
Nous ne le savions pas encore mais la féérie nous suivrait tout au long de l’après-midi….
Le marché est situé le long du quai (et si vous êtes dans le coin il est encore présent jusqu’à dimanche).

Soyons honnête, il n’est pas très grand et nous retrouvons quelques étals déjà vus à la Fête des Remparts de Dinan (comme le sabotier ou le marchand d’épées) mais il semble effectivement plus tourné vers la féerie car il y a bien plus d’échoppes nous proposant trolls, fées, farfadets, korrigans et autres esprits de la forêt…

Après avoir fait le tour du marché et promis à deux commerçants de revenir (il nous faut trouver une tirette … Mister Cash, si vous voulez), nous allons nous sustenter d’une crêpe salée...
La bonne idée !!! Quelques instants après, des trombes d’eau s’abattent sur le port.
Quel instant magique ! Les éclairs zèbrent le ciel, les nuages anthracites roulent dans le ciel !
Nous regardons les gens courir un peu n’importe où, trouvant qui un abri de fortune sous un palmier, qui asile sous les tonnelles des cafés.
Tout le monde rit, parle….
La pluie cesse et l’orage s’éloigne emmenant avec lui les nuages menaçants…

Nous retournons au marché…
Nous avions tout d’abord une tâche à accomplir… en effet nous avions repéré un petit cadeau pour je-ne dis-pas-qui et nous avions conversé avec le monsieur du stand, parlant notamment des porte-encens…il s’était plaint qu’il n’en avait justement pas pour faire la démonstration et nous lui avions proposé de lui en acheter sur le chemin … voilà la chose faite ! Il était vraiment ravi et assez étonné que nous revenions comme promis et qui plus est avec de l’encens :-)
Ensuite nous revenons vers le stand d’un véritable artiste…et quand je dis cela c’est d’abord en pensant aux dessins exposés puis suite à la visite de son site de retour à la maison. (Allez voir ! Il fait de très belles choses.)
Ce monsieur s’appelle
Arnaud Laval.
J’ai adoré ses aquarelles, ses dessins à l’encre de chine…
Nous avons acheté une reproduction du superbe
horoscope celtique (qu’il nous a aimablement signé)…

Une petite explication sur ce zodiaque s’impose :
"L'astrologie gauloise se définit sur la base de 21 signes représentés par des arbres différents et correspondant à des périodes de l'année. Dans la langue celte, le mot désignant l'arbre a un double sens. Il représente l'élément végétal concret, l'arbre, et la notion abstraite de "lettre". Le " hêtre " signifie aussi "littérature". Ainsi les mondes matériel et spirituel se retrouvent unis dans les mêmes mots, traduisant une vision de l'existence où concret et esprit ne font qu'un.
En vertu de ses propriétés et de son usage, chaque plante est mise en relation avec l'un des treize mois lunaires (douze plus celui supplémentaire car le calendrier lunaire calcule différemment le nombre de jours) qui lui ressemble symboliquement. Le cycle calendaire des végétaux débute par un jour vide, le 23 décembre, connu également sous le nom de "jour de la pierre brute" et lié au gui qui, si l'on en croit César, était rituellement cueilli avec une faucille d'or à cette date précise. On obtient ainsi les treize végétaux suivants : Bouleau, Beth ; Sorbier, Luis ; Frêne, Nion ; Aulne, Fearn ; Saule, Saille ; Aubépine, Hualt ; Chêne, Druir ; Houx, Tinne ; Noisetier, Coll ; Prunier, Muin ; Lierre, Gort ; If, Ngetal ; Sureau, Ruis. Conformément à la logique du calendrier végétal, la plante associée au jour de naissance est plus qu'un simple "signe zodiacal" influant sur le tempérament et déterminant les lignes directrices de l'existence : elle devient une sorte de gardienne, d'âme végétale, de génie protecteur à considérer comme un ami auquel on raconte ses rêves et ses soucis, auprès duquel on cherche un certain réconfort, une aide ou un conseil, auquel on s'adresse lorsqu'on se sent abattu ou dépressif et que l'on a besoin de force, de soulagement ou d'une pincée de chance.

Il est difficile d’expliquer pourquoi un dessin, une peinture vous parle autant … mais j’ai vraiment eu un coup de foudre pour cette aquarelle et ce qu’elle représente.
Nous avons parlé longuement des arbres, de la force qui en émane, de leurs représentations mais aussi de la Bretagne et un peu de lui.
Une belle rencontre, vraiment.
Nous avons repris le chemin de la maison, par les petites routes de campagne …

entre le soleil...

... et trente secondes après la pluie …

Le ciel nous a offert de magnifiques nuages…

Et le Bon Dieu a encore coloré quelques oiseaux…

Par deux fois…

Un arrêt à l’église de Kervennec, malheureusement fermée.

Et une déco un peu kitsch devant une maison …

Une belle journée, comme je les aime et une confirmation … la communication existe encore … il suffit parfois d’un peu de pluie …

7 Comments:

Anonymous Thierry said...

Quel agréable détour dans l'imaginaire que ce reportage venant clore une journée chargée, et préparer doucement le chemin des rêves !

18 août, 2006 21:27  
Blogger Beo said...

Une journée comme je les aime et j'apprécie tellement aussi des moments comme avec votre marchand à qui vous avez ramené de l'encens. Il suffit souvent de petits riens comme ça pour faire le bonheur autour de soi!

18 août, 2006 21:44  
Anonymous Guess Who said...

Belle balade, dans un climat bien breton (je devrais me taire, il tombe des averses sur Nice en ce moment !)
Très interessantes tes remarques sur le horoscope celte...

18 août, 2006 22:01  
Anonymous Saturnas said...

Pas mal les figurines par contre l'horoscope est très beau mais ce qu'il prétend... enfin c'est comme pour tous les cartomanciens et consorts.
Trop fort le jardin avec ses nains de jardin d'un nouveau genre !
Pour Paimpol c'est dommage que le temps s'en est mélé mais je crois que toute la France est au même régime, du coup certains commerçants évitent de venir, c'est bête.
Toujours aussi bien documentés tes articles, bravo !

19 août, 2006 08:44  
Blogger Gabbel said...

Hihihi, c’est dingue, il a plu 15 minutes et tout le monde semble désolé du temps !!
C’est juste de la pluie et un magnifique ciel gris quelques instants !
Personnellement, j’aime cette idée d’arbre rattaché à une personne mais sans pour cela croire que ça détermine un caractère !

19 août, 2006 19:28  
Anonymous Baïlili said...

C'est superbe !

Ici aussi, il pleut par intermittence et ça fait vraiment du bien finalement... Et le soir, il fait toujours beau !

Je n'arrive pas à voir toutes tes belles photos pour cause de bas débit > Scrogneugneu !

19 août, 2006 22:59  
Anonymous Cyril said...

Oui, les arbres sont fascinants : l'immobilité de la force; la puissance qui monte au ciel et défie le vent, la mort temporaire puis la renaissance chaque printemps, bref la vie...

21 août, 2006 11:53  

Enregistrer un commentaire

<< Home

F