13 novembre 2006

Soirée avec Stephen

Certains le savaient déjà, d’autres l’ont découvert dans le billet d’hier … je suis une fan de Stephen King.
Je vous épargne le pourquoi du comment, y’a des choses comme ça qui ne s’expliquent pas et puis vous parler en long et en large de Stephen (oui, je l’appelle Stephen) me happerait 15 ans en arrière lors de la présentation de mon mémoire de français dédié, vous l’avez deviné, au maître de l’Horreur comme le surnomment certains et ça ferait long pour vous.
Bref ! J’aime Stephen (Oui, mon amoureux est au courant), j’aime ses écrits, ses essais, ses livres d’horreur sans nom, ses polars, ses thrillers, ses drames psychologiques depuis déjà bien longtemps et ma bibliothèque peut vous le confirmer.
Mais …allez tous ensemble : "Ben, oui, y’a toujours un mais !", je n’aime pas du tout les films d’horreur tirés de ses œuvres.
Franchement ils sont tous mauvais, bêtes à pleurer. Le sang façon sauce tomate, les monstres de caoutchouc, les gens qui courent hystériques et pas convaincants … beurk, beurk, beurk ça sonne faux et surtout ça ne rend absolument pas l’ambiance des bouquins.
Aucune scène, jamais, n’a produit sur moi ce petit tressaillement déjà vécu à la lecture d’une simple phrase perdue parmi d’autres mais qui vous saute aux yeux et qui vous dit "Wouai, ça t’en bouche un coin, hein … ben, attends la suite, parce que ça ne fait que commencer" … bon, bon, me voilà partie sur le pourquoi du comment.
Je parlais des films… donc les films d’horreur façon série Z, je passe mon chemin mais (oui, vous en avez 2 pour le prix d’un ce soir) … mais Stephen King ce n’est pas que du sanguinolent … Stephen, il arrive à vous angoisser sans un gramme d’hémoglobine … Stephen, il peut vous pousser à vous assurer qu’il n’y a rien en dessous du lit le soir sans même parler de monstre … parce que Stephen il joue aussi sur le psychologique et là, là je dis Oui à 200% pour ces adaptions cinématographiques et entre autres :


Dolores Claiborne,
Misery, La Ligne Verte (là, y’a un peu de fantastique mais pas du monstrueux) Et le perle, la cerise c’est :
Les Evadés (The Shawshank Redemption) Sublime film avec Tim Robbins et le talentueux Morgan Freeman
Et vous connaissez la dernière …ce film passe ce soir à 20h50 sur
M6 !
Vous savez ce qu’il vous reste à faire… et quand sonnera 22h30, je suis certaine que votre regard sur King aura changé.
Bonne soirée !
;-)

12 Comments:

Anonymous Myriam said...

Tout bon Stephen King, mais à ma grande honte je n'ai pas vu le film dont tu parles, avec Tim Robbins et M. Freeman. Et je ne capte pas M6 sur le câble.
Kathy Bates est aussi une très grande actrice que j'admire bcp.
As-tu tous les bouqins du "King" ?

13 novembre, 2006 21:44  
Blogger Gabbel said...

Myriam > Oui, oui, j'ai tout lu de chez tout lu et plus encore (Bouquin sur King, de King sur King ... oui il a fait fort ce jour là LOL)
Pourquoiiiii ? Y'a interro demain ? ;op
PS : Tu peux très certainement louer ce film.

13 novembre, 2006 21:49  
Anonymous Saturnas said...

Je n'ai pas M6 (et je m'en porte que mieux) pourtant j'aurai éventuellement regardé ce film bien que je n'ai jamais lu ton Stephen, juste vu quelques films (il a écrit Shining un film réalisé par Kubrick, entre autres). Je n'ai par contre pas aimé du tout La Ligne Verte, il y avait quelque chose de répugnant dedans. Enfin, je lirais peut-être ton auteur préféré, un jour...
Conseille-nous un bon titre et peut-être la révélation suivra.

13 novembre, 2006 22:30  
Blogger Gabbel said...

Saturnas > Shining est ce qu’on appelle un classique mais j’ai l’impression que beaucoup le regardent parce que c’est du Kubrick… ce qui pour moi n’est pas expressément un signe de qualité.
Je suis curieuse de savoir ce qui t’a répugné dans la Ligne Verte. (ceci dit sans incompréhension mais avec curiosité).
Te conseiller un titre … oula … si tu veux avoir un aperçu des horreurs qu’il peut écrire je te conseille : « Danses Macabres » qui est un recueil de nouvelles (il date de 1978, hein !) il est assez gentil … plus gore, y’a un de son dernier roman : « Cellulaire ».
En parallèle tu as les autres, difficilement classables : « Jessie », « La petite fille qui aimait Tom Gordon » et la fabuleuse quête de Roland « La Tour sombre ».
Bref, je te conseille d’aller faire un tour dans la bibliographie ici : http://www.stephenking-fr.net/
Tu trouveras un résumé de chaque livre … encore une fois King on aime ou on aime pas … encore faut-il avoir essayer un livre de chaque style…

13 novembre, 2006 22:49  
Anonymous Baïlili said...

J'ai vu "Misery" et "La ligne verte" et j'ai trouvé ces films absolument INCROYABLES. (Misery m'a bien remuée). Par contre, je n'ai pratiquement rien lu de lui...

Tu parles de "Cellulaire", il y a un film du même nom, serait-il inspiré de son livre ?

14 novembre, 2006 04:27  
Anonymous Saturnas said...

Ce que je n'ai pas aimé dans "La ligne verte" c'est les mises à mort sur la chaise électrique. Ces scènes macabres qui fleuraient bon la chair brulée, la douleur et l'horreur m'ont profondément marqué (mise à mort qui dure plusieurs minutes parfois dans la vraie vie). Je trouve que l'on a fait une exploitation de l'horreur qui n'avait rien de fictionnelle (si ça se dit). Enfin, c'est peut-être juste moi. Reste que c'était un film efficace que je ne conseille pourtant à personne. Voilà.
Merci pour ta bibliographie, je vais essayer de lire l'un des titres que tu as mentionné.

14 novembre, 2006 09:08  
Blogger Gabbel said...

Baïlili > Je ne pense pas car Cellulaire est son dernier roman (sorti en français) et c’est vraiment trop frais pour que ce soit déjà adapté.
Les prochaines sorties ciné adaptées de SK seront The Talisman et From a Buick 8.
Saturnas > Je peux comprendre ton dégout face à cette scène (c’est d’ailleurs pourquoi je n’aime pas les films d’horreur en général et que je préfère les lire) mais je ne prends pas cela pour une exploitation de l’horreur car, ayant lu le livre, c’est bien une des rares fois où un réalisateur à réussi à nous faire réellement ressentir ce que King avait écrit : à savoir incompréhension, dégoût, barbarie et j’en passe.
C’est ça aussi Stephen King, te pousser dans tes retranchements par l’horreur pour te faire réfléchir … mais là je pars encore une fois dans mes analyses.
Bref, c’était mon avis cinématographique sur un auteur que j’apprécie énormément, sentant une pointe de scepticisme dans tes commentaires, j’insiste sur le fait que je n’oblige personne à aimer :-)

14 novembre, 2006 10:48  
Anonymous speedy80 said...

j'adore ses bouquins, mais horreur des adaptations. mais attention, les mêmes que toi :-) autant lire un livre ne me fait rien, autant voir un de ces «films» me fait devenir insomniaque pour minumum un mois. d'ailleurs, je déteste les chats chartreux depuis un certain film… Les évadés, un superbe film que j'ai vu il y a longtemps en louant au hasard au vidéo-club. du coup je vais passer une bonne soirée ce soir, merci pour le rappel!!!

14 novembre, 2006 11:15  
Anonymous dom said...

J'aurais fait le même classement que toi.
Là, je viens de terminer cellular, on revient aux racines du grand Stephen (oui, moi aussi, je l'appelle Stephen..).

14 novembre, 2006 18:06  
Blogger Beo said...

J'ai pas encore vu tous les films inspirés de ses livres mais je préfère les films aux livres, vraiment captivants.

14 novembre, 2006 18:12  
Anonymous Nanoo said...

C'est la deuxième fois que je le vois... et la deuxième fois fut encore meilleure que la première! ;o)) Ce film est bouleversant.

15 novembre, 2006 18:30  
Anonymous dieudeschats said...

J'aime beaucoup Stephen King, mais par contre les films j'ai abandonné depuis longtemps... les films ne contiennent que l'horreur, pas la terreur.
D'ailleurs ça m'effraie de voir qu'ils vont s'attaquer au Talisman, qui est mon préféré avec la Tour sombre !!

16 novembre, 2006 09:33  

Enregistrer un commentaire

<< Home

F