01 mai 2006

Rosanbo

Jeudi, le temps ne se prête pas au bain de soleil, nous décidons de visiter le château de Rosanbo.


Bâti sur des fondations de mille ans, le château de Rosanbo est surélevé au dessus de la vallée du Bô. D'où l'origine de son nom qui signifie en breton : roc sur le Bô.
Il constitue l'un des plus importants châteaux de Bretagne.

La famille Le Peletier de Rosanbo naît du mariage de Geneviève de Coskaër de Rosanbo avec Louis Le Peletier en 1688. Geneviève est la dernière héritière de la terre de Rosanbo, l'un des plus vastes domaines de Bretagne ; Louis est le fils de Claude Le Peletier, ancien prévôt des Marchands de Paris, successeur de Colbert au contrôle général des finances, ministre d'Etat de Louis XIV.
C'est l'union d'une noblesse bretonne de vieille souche et de l'aristocratie des parlementaires parisiens. Louis XIV autorise Louis à relever le nom de Rosanbo et à porter le titre de marquis. (…)


Aujourd'hui Alain, Marquis de Rosanbo, perpétue la tradition. En 1958, il a ouvert le château au public.

Le château va être modelé au fil des générations.
Au XIVème siècle, est bâti un château fortifié sur un promontoire stratégique situé à 6 km de la baie de St Michel-en-Grève pour interdire la remontée du Bô aux envahisseurs nordiques.

Au XVème siècle, fut construit dans le prolongement un manoir gothique.

Y fut ajouté au XVIIème siècle un long bâtiment dans l'idée de créer une cour fermée. L'architecte Joubert y créa de grandes fenêtres et des toits à la Mansart.
En attendant le guide, nous nous promenons quelques instants dans le parc.

Ce dernier a été dessiné par Achille Duchêne, célèbre paysagiste, auteur notamment du parc de Vaux-le-Vicomte.

Il est construit autour de trois tapis de verdure et est ceint par des allées cavalières, elles-mêmes encadrées par des charmilles voûtées.

S'étendant sur 2,5 km, les charmilles figurent parmi les plus longues de France.
Derrière le château une superbe vue …

Nous pénétrons enfin dans la demeure de Geneviève …
La salle bretonne et les anciennes cuisines recréent l'atmosphère des pièces de service.

(Précisons que les photos intérieures sont interdites, même sans flash, n’ayant été prévenue par la guide que dans la cuisine … les deux suivantes sont top secret !!).
Dans la salle à manger et le salon haute époque, la famille et ses invités semblent prêts à s'asseoir.

En sortant de la bibliothèque aux milliers de reliures,

la visite se termine devant le miroir d'eau, bassin encadré d'anciennes tours de guet.

Retour via Saint-Michel-en-Grève …connaissant le prénom de Maman on se devait de faire une photo … je me demande ce que dire son boss à son retour quand elle affichera le cliché.

Même en gris la Bretagne est belle …

(Le texte provient du site de Rosanbo)

4 Comments:

Anonymous Thierry said...

Merci pour cette visite qui mérite vraiment le détour !

02 mai, 2006 06:23  
Anonymous Guess Who said...

Très belle balade. Je ne connais pas la Bretagne et je commence à penser sérieusement que c'est une énOOOrme lacune !

02 mai, 2006 06:39  
Anonymous Anonyme said...

j ai grandi dans le corps de ferme du chateau de rosanbo jusqu a 2001 et a ceux que je vois ca a toujours son charme
je ne m en passerais jamais

30 juillet, 2008 13:48  
Anonymous Anonyme said...

Tres beau chateau,visité 4 fois toujours le même bonheur.Dèrniere visite le 1 juillet 2012.

06 juillet, 2012 14:35  

Enregistrer un commentaire

<< Home

F