12 septembre 2006

Crépuscule

Le soleil couchant qui donne dans le salon m’oblige chaque soir, de manière anticipée, à baisser un peu le volet.
Remercions-le chaleureusement (enfin, a-t-il vraiment encore besoin de chaleur ?) car grâce à cela j’ai eu une magnifique planque pour photographier nos amies les perdrix venues se désaltérer.
On a vraiment l’impression d’être en Afrique … les animaux viennent boire à la tombée du jour.

C’est rigolo, elles ferment les yeux quand elles boivent…

Mais il y a toujours une sentinelle…

Celle de droite a repéré un mouvement ... plus un geste !

Littéralement couchée sur le sol du salon et profitant du reflet du soleil, je me suis peu à peu rapprochée de la vitre sans être vue.
D’ailleurs ces demoiselles se sont, elles aussi, aventurées à la visite … heureusement que les portes-fenêtres étaient fermées sinon elles s’invitaient pour venir regarder le Grand Journal !

Pas peu fière de cette photo ... quelques centimètres nous séparaient ...

9 Comments:

Blogger Dodinette said...

pfouu, qu'est-ce qu'elles sont belles tes photos ! un régal pour les yeux !
et en plus, cette lumière rasante, pour moi c'est exactement les fins de journée d'été en bretagne, ça me transporte tout de suite. (c'est vrai qu'en bretagne le temps change vite... mais dans les 2 sens !!)

bon, c'est pas tout ça, mais tu nous en envoies un peu de tes degrés en trop ? non parce qu'ici, hein, il fait 7 le matin quand on se lève. je ferme la fenêtre de la chambre des enfants, pour la première fois depuis au moins 3 mois...

13 septembre, 2006 04:14  
Anonymous Thierry said...

En effet, cette lumière du soir permet de donner plus de relief aux sujets, mieux dégager les différents plans les uns des autres et apporter une sorte de douceur très picturale à l'ensemble. Ce sont là de très belles photos.
Dommage que l'ouverture de la chasse soit si proche. Dommage aussi que leurs ailes fassent un tel raffût lorsqu'elles s'enfuient. Dommage enfin que leur fuite soit si linéaire au point d'en faire des cibles faciles pour les chasseurs...
C'est plus fort que moi, je n'aime bien la chasse que lorsqu'elle se pratique avec un appareil photo. Profitons de cet instant privilégié si joliment mis en valeur. Et encore bravo !

13 septembre, 2006 06:32  
Anonymous kopsi said...

C'est vraiment chouette! J'ai hatte qu'il fasse froid pour une raison: pouvoir mettre des boules de graisse et observer les p'tits zoziot qui picorent...

13 septembre, 2006 11:39  
Anonymous Saturnas said...

Et toujours pas de recettes de cuisine qui vont avec....
Ca doit faire un trou dans ton budget toutes ces bestiolles qui s'invitent à ta table : des vaches, des rapaces, Gabbel, des perdrix et j'en passe. A propos, que fait ton chat ? Il devrait se mettre en chasse avec toute cette bonne viande sur pattes !

13 septembre, 2006 12:19  
Anonymous mariebruxelles said...

Surtout, dis-leur bien qu'elles ne doivent pas sortir de ton jardin sinon elles risquent de se faire tuer par un méchant chasseur. Elles sont trop belles pour finir leur vie dans une cocotte, accompagnées de choux et de lardons fumés.

13 septembre, 2006 18:08  
Blogger Gabbel said...

Marie > J'espère de tout coeur qu'elles resteront chez nous ! Car je suis prête à les défendre becs et ongles contre les méchants messieurs !
...
...
Même si la recette de la perdrix au champagne trouvée sur le net semble divine :-)
Saturnas > Bonne question à propos du Gabbel... je pense que la taille des pattes et du bec la tient en respect...
Thierry > Je compte bien sur le fait de la tranquillité du jardin pour qu'elles y élisent domicile et restent à l'abri
Kopsi > Robin (le rouge-gorge) semble déjà prendre ses quartiers d'hiver, nous le revoyons le soir quand il vient prendre son bain ;-)
Dodinette > Hop, hop, voilà c'est envoyé mais comme dirait mon amoureux canadien ; "7° ?? Mais c'est quoi ça 7° ??? -30° !...là, oui, tu peux dire qu'il fait froid !"...le tout dit en t-shirt fin novembre.

13 septembre, 2006 19:53  
Anonymous xtof said...

extraordinaire! bravo! quel talent! dire que ces petites bêtes risquent de se prendre du plomb dans l'aile par un CONNARD ET ENCULE DE CHASSEUR DE MERDE...(désolé, mais je déteste les chasseurs... ça me fait bien rire quand ils disent qu'ils sont proches de la nature... bande de dégénérés...) un végétarien et fier de l'être...

21 septembre, 2006 10:25  
Anonymous Corine said...

Moi non-plus j'aime pas les chasseurs. Comment peut-on tuer de si jolies créatures ? En tout cas, tu as su saisir ce moment de vie magnifique. Bravo.

21 septembre, 2006 22:58  
Blogger Gabbel said...

Merci Corinne ... j'ai de la chance, cette région m'offre chaque jour de magnifiques cadeaux ! :-)

21 septembre, 2006 23:58  

Enregistrer un commentaire

<< Home

F